Jacques fortin

Hommage à Jacques Fortin

La "santé à l'école du XXIè siécle" a perdu un de ses pères...

Parce qu’il était convaincu que la violence « est un raté du processus de socialisation »,

Parce qu’il regrettait qu’à l’école, elle soit davantage perçue comme un « problème posé à l’institution que comme un problème posé au jeune concerné »,

Parce qu’il faisait de la valorisation du développement des compétences psychosociales une nécessité pour des élèves de plus en plus en quête de repères et de valeurs,

Jacques Fortin a contribué à l’évolution de la politique de santé en faveur des élèves... de l’ « hygiène scolaire » à la « promotion de la  santé à l’école » ! Nombre d’entre nous se sont inspirés de sa création du groupe « GASPAR », en 1989, pour développer dans nos académies et départements  des stratégies de Soutien et de  Prévention auprès des Adolescents à Risque.

De même que celle, concomitante, de « son » RAPE (Réseau d’Aide aux Personnels de l’Education nationale) nous conforte toujours aujourd’hui dans notre certitude que bien-être des élèves et bien-être des adultes à l’école vont de pair et ne peuvent être considérés l’un sans l’autre.

Et comment ne pas voir dans son programme « mieux vivre ensemble dès l’école maternelle », paru en 2001 et destiné à aider les enfants, dès le plus jeune âge, à gérer leurs émotions et leurs relations sociales, la traduction même des orientations récentes du parcours éducatif de santé ?

Jacques Fortin était pédiatre, médecin de santé publique et professeur en sciences de l’éducation.

Pendant plusieurs années, il a été médecin conseiller technique du recteur de l’académie de Lille.

Notre passion pour la médecine scolaire, toujours vivace malgré une actualité difficile, lui doit beaucoup !